top of page
Rechercher
  • estellelepine

Inauguration du Laboratoire ARM, 2 novembre 2010

– ANALYSE ET RESTAURATION DU MOUVEMENT –


Mardi 2 novembre 2010


Service de Rééducation Neurolocomotrice

Hôpitaux Universitaires Henri Mondor, AP-HP, Créteil


Le laboratoire Analyse et Restauration du Mouvement (ARM), situé dans le service de Médecine Physique et de Réadaptation de l’hôpital Henri Mondor à Créteil, co-dirigé par le Professeur Jean-Michel Gracies et le Professeur Philippe Decq, a été inauguré le 2 novembre 2010.


Les technologies et équipements disponibles impliquent cameras optoélectroniques à 4 millions de pixels (rayonnements proches de l’infra-rouge, marqueurs passifs) assistées de logiciels sophistiqués de modélisation et de simulation, plate-formes de force, électromyographie de surface et à l’aiguille, sans fil, accélérométrie tridimensionnelle, goniométrie, dynamométrie portable, caméras de haute définition pour analyse video, système d’analyse isocinétique (Contrex™), tapis de pression (Footscan®), et système d’analyse podobarométrique de 8 mètres pour analyse spatiotemporelle de la marche (Gaitrite™).



Analyse et Restauration du Mouvement (ARM)



Notre Laboratoire Analyse et Restauration du Mouvement (ARM) est un outil perfectionné de recherche biomécanique et physiologique sur le handicap moteur de l’adulte. Une telle structure est encore rare sur Paris.




Le Docteur Émilie HUTIN, Ingénieur Biomécanique du laboratoire, représente la cheville ouvrière indispensable pour la bonne efficacité, la gestion technique et la maintenance de cet outil technologique sophistiqué.

En plus de sa vocation de recherche, le laboratoire est également conçu comme un outil d’explorations fonctionnelles du mouvement.

Ce type de prestation est amené dans les années qui viennent à se développer du fait des progrès dans la prise en charge du handicap moteur, tant chez les patients neurologiques qu’orthopédiques, et chez les personnes âgées.



Les technologies et équipements utilisés impliquent :

  • cameras optoélectroniques à 4 millions de pixels (rayonnements proches de l’infra-rouge, marqueurs passifs) assistées de logiciels sophistiqués de modélisation et de reconstruction,

  • plate-formes de force,

  • électromyographie de surface et à l’aiguille, sans fil

  • accélérométrie tridimensionnelle,

  • goniométrie,

  • dynamométrie portable

  • caméras de haute définition pour analyse video,

  • système d’analyse isocinétique (Contrex™)

  • tapis de pression (Footscan®)

  • et système d’analyse podobarométrique de 8 mètres pour analyse spatiotemporelle de la marche (Gaitrite™)




Notre champ d’action regroupe neurophysiologie, biomécanique, analyse du mouvement tridimensionnelle, et robotique avec l’objectif d’analyser les anomalies de la commande motrice, les déformations et la fonction musculaire et d’effectuer notre recherche sur la physiopathologie et les traitements de troubles neurologiques et orthopédiques du mouvement telles que la parésie spastique, la bradykinésie parkinsonienne (caractérisation et quantification de déficits de fluidité du mouvement), les tremblements hypermétriques, parésies faciales (micro-quantification des mouvements faciaux), ou des affections psychiatriques (dépression, schizophrénie).

L’équipe est co-dirigée par Jean-Michel GRACIES (Chef du Service de Rééducation Neurolocomotrice), et Émilie HUTIN (Ingénieur de Recherche en Biomécanique, PhD).


Équipe ARM 2014


Caméra opto-électronique 4MPx

Analyse podobarométrique de la marche Système EMG de surface


Analyse 3D de la marche

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page